carte de la haute loire
Le site officiel du

Monastier sur Gazeille

carte de la haute loire

Votre séjour dans la commune

Deux Grands Hommes

 

Laurent Eynac

Victor André Laurent Eynac, dit Laurent-Eynac est né le 4 octobre 1886 au Monastier-sur-Gazeille. Il est mort le 16 décembre 1970 à Paris.

Il était avocat, journaliste, et homme politique français.

Il fut un élu radical de la Haute-Loire pendant 21 ans, conseiller général et député de 1913 jusqu’en 1935 puis sénateur de 1935 à 1940 ainsi que plusieurs fois ministre des PTT, du Commerce, des Travaux Publics et enfin de l’Air.

Il fut le premier ministre de l’Air (ministère créé par décret en 1928).

Dès 1919, Laurent Eynac s’investit dans la construction de la Transcévenole, pour développer son canton et y offrir du travail. En effet, pendant tout le chantier, il y a eu jusqu’à 1500 hommes embauchés et bien payés.
Laurent Eynac se battra pendant 20 ans pour l’édification de la ligne, jusqu’en 1939. Mais dès 1930, le trafic ferroviaire en France souffre de la rude concurrence de la route. La détermination de Laurent Eynac n’aura fait que retarder l’inévitable : l’abandon du projet. La Transcévenole n’aura jamais vu passer un train.

Elle offre aujourd’hui un beau chemin de randonnée (à pied, à VTT, à cheval…) et la pratique du saut à l’élastique du viaduc de la Recoumène.

Une stèle en hommage à Laurent Eynac se trouve dans le village.

 

Robert Louis Stevenson

P1040920

Robert Louis Stevenson, né le 13 novembre 1850 à Édimbourg et mort le 3 décembre 1894 à Vailima (Samoa), est un écrivain écossais et un grand voyageur, célèbre pour son roman L’Île au trésor (1883), pour sa nouvelle L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886) et pour son récit Voyage avec un âne dans les Cévennes (1879).

Robert Louis Stevenson n’avait pas encore 28 ans lorsqu’il entreprend de visiter les Cévennes, espérant ainsi oublier un amour impossible. Il arrive au Monastier en septembre 1878, et préparera son voyage durant tout le mois. Dans le village, Stevenson étonne. C’est qu’il n’est pas courant de voir des voyageurs de cette espèce.

Il achète une ânesse  pour « 65 francs et un verre d’eau-de-vie » qu’il surnomme « Modestine » et s’équipe pour le voyage d’un pistolet et d’un couteau de poche, une lampe à alcool, une lanterne, des chandelles, une casserole, une corde, et comme vivres du chocolat et des boîtes de mortadelles.

Le dimanche 22 septembre 1878 il quitte le Monastier pour rejoindre Saint-Jean-du-gard après 12 jours et 220 Km de marche.

Près d’un an plus tard, en 1879, il publiera son « Journal de Route » sous le titre : Voyage avec un âne dans les Cévennes.  Il sera aussi l’auteur de « L’île au trésor » et de « Dr.Jeckyll et Mr.Hyde« .

Aujourd’hui, le chemin qu’emprunta Stevenson a été retracé sous la forme actuelle du GR 70, un chemin de grande randonnée

Une stèle réalisée par une artiste du Monastier, Lucie Delmas, se trouve  sur la place François d’Estaing.